Qui sommes-nous ?

Alain HAUET
Avez-vous observé combien les novations affluent ces dernières années, concernant toutes les strates de population et tous les domaines d’activités ?

Les experts en nouvelles technologies prédisent que les objets connectés vont déferler et bouleverser notre vie encore plus que les téléphones portables et autres smartphones ne l’ont fait jusqu’alors. Les marchands de higt-tech sont passés maîtres dans l’art de créer des besoins et le consommateur aime souvent à se laisser convaincre. Bientôt, la machine sera incontournable.

Mais, en dehors de cet aspect technologique, les évolutions de la Société galopent elles-aussi, emportées par les mouvements de population et les échanges internationaux, par la modification de la famille, des moeurs et des habitudes, mais aussi par la volonté des hommes politiques et des dirigeants de laisser leur empreinte.

La rubrique « assurance » ne fait pas exception, les changements sont multiples et souvent provoqués par des nouvelles mesures aussi mal connues que déroutantes.

Par exemple, la réforme de l’assurance complémentaire santé concerne plus de 85% des Français et son entrée en vigueur imminente est ignorée d’une grande majorité d’entre eux (selon un sondage récent les deux tiers n’en ont jamais entendu parler).

Vouloir faire bénéficier d’avantage aux consommateurs, c’est une bonne intention, et notre mutuelle s’y attache autant que faire se peut.

Cependant, il est évident que l’assurance, qui est une répartition de cotisations collectées auprès du plus grand nombre au bénéfice du petit nombre qui est sinistré, ne trouve son exécution que dans la mesure des équilibres. Toute augmentation des charges se retrouve, à un moment ou à un autre, dans les prix.

La Caisse Meusienne d’Assurances Mutuelles s’adapte en permanence pour essayer de satisfaire ses Sociétaires et l’évolution favorable de ses affaires démontre que la proximité reste un argument incontestable, au-delà des machines et des systèmes de réponse préenregistrés.

La qualité de ses prestations et les contacts relationnels à l’échelle humaine constituent les arguments qui justifient votre confiance dans la CMAM, et vous avez raison.

  Alain HAUET

Président du Conseil d’Administration